Health transfers | Justin Trudeau denies turning a deaf ear to requests from the provinces




(Ottawa) Le premier ministre Justin Trudeau rejette les critiques selon lesquelles il fait la sourde oreille aux demandes des provinces d’augmenter les transferts en santé.

Publié à 15h26
Mis à jour à 17h01

Joël-Denis Bellavance

Joël-Denis Bellavance
La Presse

De passage à Hamilton où il a fait la promotion des mesures sur le logement contenues dans le budget fédéral en compagnie de la ministre des Finances Chrystia Freeland, M. Trudeau a affirmé qu’Ottawa a versé l’équivalent de 63 milliards de dollars aux provinces durant la pandémie afin de les aider à maintenir le réseau de la santé à flot.

Certes, le gouvernement fédéral n’a pas donné suite à la requête des premiers ministres des provinces qui réclament une hausse substantielle des transferts en santé de 28 milliards de dollars par année.

Mais M. Trudeau reconnaît qu’Ottawa devra éventuellement majorer la contribution fédérale. À l’heure actuelle, le gouvernement fédéral paie l’équivalent de 22 % de la facture des soins de santé. Les provinces souhaitent qu’Ottawa paie 35 % des coûts.

« Le gouvernement fédéral a été là pour les provinces, pour les Canadiens et pour les systèmes de santé à un niveau que je n’ai jamais vu. Ce sont 63 milliards de dollars de plus en investissement du fédéral dans le domaine de la santé, en grande partie des transferts aux provinces, pour pouvoir justement passer à travers la pandémie qui n’est pas finie encore », a déclaré M. Trudeau en réponse à une question des journalistes.

« Mais nous savons en même temps que nous avons besoin d’investir de façon structurante dans nos systèmes de santé. Cette pandémie a démontré à quel point les gens vulnérables sont extrêmement vulnérables et que nos systèmes de santé sont étirés. Nous nous devons d’être là en tant que partenaire », a-t-il ajouté.

Il a précisé que le gouvernement fédéral et les provinces ont « des discussions préliminaires » sur la hausse éventuelle des transferts en santé. Mais il a averti que cette hausse devra permettre d’améliorer les soins de santé d’une manière marquée.

« Il faut s’assurer que les Canadiens partout au pays reçoivent les meilleurs résultats de ces investissements, les meilleures qualités de soins de santé à travers le pays. C’est le grand défi et c’est sûr ça qu’on va continuer de travailler en partenariat avec les provinces », a ajouté le premier ministre.

« Une occasion manquée », dit le Conseil de la fédération

Mais les propos de M. Trudeau n’ont pas rassuré les premiers ministres des provinces et territoires. Dans un communiqué de presse émis en fin de journée, vendredi, ils ont exprimé leur « déception » à la suite du dépôt du budget fédéral.

Ils ont souligné qu’un récent sondage a démontré que 84 % des Canadiens souhaitaient que la ministre Freeland annonce une hausse des transferts dans son plan budgétaire.

« Le budget fédéral représente une occasion manquée de relever les grands défis en matière de soins de santé auxquels sont confrontés les Canadiens », a affirmé le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, qui préside le Conseil de la fédération. « Un financement fédéral accru, prévisible et à long terme peut faire une réelle différence dans la vie des Canadiens. Malheureusement, le budget fédéral ne livre pas la marchandise à cet égard », a dit M. Horgan, s’exprimant au non de l’ensemble des premiers ministres des provinces et des territoires.

Le Bloc québécois a aussi critiqué le budget de la ministre Chrystia Freeland parce qu’il ne comportait aucune hausse des transferts.

« Le Québec et les provinces demandaient des transferts en santé sans conditions. On a trouvé les conditions, mais pas les transferts. […] Obviously, this is a form of slap in the face in Quebec and the provinces. […] Health systems across Canada are suffocating. They need more money,” commented Bloc Québécois leader Yves-François Blanchet on Thursday.

Quebec Finance Minister Éric Girard expressed his dissatisfaction on social media. ” The budget […] is taking action on several important files, but we deplore the lack of increase in health transfers. Our repeated request is clear and the federal government must respond to it as soon as possible, ”he wrote on his Twitter account.

The President of the Treasury Board, Sonia LeBel, also reacted on social media “Our demands are however clear: More health transfers. Another missed opportunity,” she noted.

Leave a Comment