By-election in Marie-Victorin | “Heinous” behavior of the oppositions, says Legault




Les partis d’opposition ont fait de la « petite politique de bas étage » sur le dos des ministres Danielle McCann et Marguerite Blais en vue de l’élection partielle provinciale de ce lundi dans la circonscription de Marie-Victorin, sur la Rive-Sud de Montréal, estime François Legault.

Publié à 12h52

Marie-Eve Morasse

Marie-Eve Morasse
La Presse

De passage dans une école primaire du quartier Hochelaga-Maisonneuve ce matin, le premier ministre a déclaré qu’il faut « faire un lien » entre l’élection partielle et « le salissage » des partis de l’opposition au sujet du CHSLD Herron.

« Ce que je déplore surtout, c’est ce que les oppositions ont fait pendant toute la semaine. Danielle McCann et Marguerite Blais ont fait tout ce qu’il était possible d’être fait en début de première vague, et je trouve ça triste qu’on fasse de la petite politique parce qu’il y a une élection partielle », a déclaré François Legault.

« Je trouve ça odieux », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, le gouvernement Legault a dû annoncer de façon précipitée que les ministres Marguerite Blais et Danielle McCann ne se représenteraient pas aux prochaines élections, une information d’abord diffusée par Le Journal de Québec.

« Je peux vous assurer que personne de mon entourage n’a fait couler cette information-là », a dit François Legault.

Le premier ministre a en outre estimé que l’élection partielle de ce lundi est un « test pour le Parti québécois ».

« Notre meilleur score a été en 2018, on a fait 28 %. Évidemment, on aimerait faire mieux que 28 % ce soir », a déclaré le premier ministre Legault. Il s’est néanmoins défendu d’avoir déjà concédé la victoire au Parti québécois. « Si on fait mieux que 28 % […]that means that technically it looks good for [l’élection] general,” said François Legault.

Leave a Comment